Engagement, horaires de travail et flexibilité

Le thème de l'engagement, des heures de travail et de la flexibilité comprend le processus de définition des heures de travail, l'engagement qu'une personne est censée fournir et la manière dont les organisations répondent aux demandes changeantes.

Une nouvelle perspective

Horaires de travail

Dans les hiérarchies traditionnelles, les heures de travail sont précisées dans un contrat de travail. Il existe souvent une crainte sous-jacente que les gens ne travailleront pas les heures pour lesquelles ils sont payés sans surveillance, en particulier aux échelons inférieurs d'une organisation.

Lorsque les gens ont la liberté de choisir et de convenir de leurs propres heures de travail, un environnement de confiance est créé qui motive les gens à être pleinement responsables de leur travail.

Lorsqu'une organisation n'est pas prête pour l'autogestion, les horaires de travail auto-définis peuvent être une bonne première étape. Cette approche commence à renforcer la confiance et la collaboration entre le patron et le subordonné lorsqu'elle fonctionne bien.

Engagement

Lorsque les collègues travaillent dans une culture où il est normal et nécessaire de partager d'autres engagements dans leur vie, l'authenticité et la solidarité au travail sont adoptées. L'ouverture sur les engagements personnels peut développer des relations plus solides entre collègues et aboutir à une culture où les collègues se soutiennent mutuellement.

En période de besoins plus importants ou de crise, par exemple en haute saison, il est courant dans les organisations Opale, pour les travailleurs, de travailler volontairement de plus longues heures pour accomplir une tâche avec motivation et fierté , en soutenant leurs collègues et en travaillant au service de l'organisation. Chaque étape historique a donné naissance à une perspective distincte sur l'engagement, les horaires de travail et la flexibilité, et à des pratiques très différentes:

Organisations Rouge

Dans les organisations Rouge, le patron détermine les heures de travail de chaque personne. Il n'y a pas de processus formel de fixation et / ou de contrôle des heures de travail. Les gens appartiennent à l'organisation et doivent être disponibles en cas de besoin.

Organisations Ambre

Dans les organisations Ambre, les heures de travail sont déterminées par les hauts dirigeants et précisées dans un contrat de travail. Ils décident du travail à effectuer et de la manière dont les heures de travail seront contrôlées.

Organisations Orange

Dans les organisations Orange, les gens tombent généralement dans l'un des deux camps. Il y a ceux (souvent dans des rôles manuels) qui travaillent un ensemble fixe d'heures de pointage d'entrée et de sortie, et ceux (souvent dans des postes de direction), qui sont censés faire leur travail indépendamment des heures indiquées dans leur contrat.

Organisations Verte

Dans les organisations vertes, il existe généralement une culture de coopération où les gens sont habilités à travailler les heures de leur choix, mais dans une structure définie. Le temps flexible est souvent utilisé pour les travailleurs de niveau inférieur afin de permettre aux gens de s'adapter au travail avec le reste de leur vie. Le travail à domicile est une option réaliste pour ceux dont le rôle le permet.

Organisations Opale

En apparence, les organisations Opale peuvent ne pas sembler si différentes des organisations vertes en termes d'engagement, d'heures de travail et de flexibilité. La différence réside dans la maturité et la cohérence. Alors qu'une organisation verte pourrait rendre les pratiques décrites ci-dessus disponibles à des populations spécifiques, une organisation Opale rendrait ces pratiques largement disponibles dans le cadre normal de leur fonctionnement.

Les organisations Opale présentent souvent les mesures générales suivantes:

  • Les heures de travail ne sont ni contrôlées ni décidées par quiconque
  • On fait confiance aux gens pour fixer leurs propres objectifs et travailler jusqu'à ce qu'ils les atteignent.
  • Il y a une compréhension commune que parfois, les individus peuvent avoir besoin de varier leur engagement à travailler. Ces situations sont partagées et discutées ouvertement afin que la tâche en cours puisse être accomplie avec le soutien de tous.

En pratique

Les organisations Opale partent du principe que même pour le travail de routine, les gens ont un sentiment de fierté et veulent faire du bon travail. Les gens sont systématiquement considérés comme fiables, motivés, dignes de confiance et intelligents.

Engagement

Dans la plupart des organisations traditionnelles, il existe une hypothèse tacite selon laquelle les personnes occupant des postes de direction devraient placer leur engagement à travailler au-dessus de tout autre engagement dans leur vie. Peu de collègues annuleraient une réunion importante pour la pièce de théâtre de leur enfant ou parce qu’un bon ami a besoin d’aide. Dans les organisations autogérées, parler d'autres engagements importants dans sa vie est considéré comme nécessaire pour être authentique et complet au travail. Il n'est pas nécessaire de prétendre que le travail passera toujours en premier. Les organisations Opale tiennent des réunions à intervalles réguliers au cours desquelles les collègues peuvent discuter du temps et de l'énergie qu'ils souhaitent consacrer à l'organisation à ce moment de leur vie. Parce que les collègues discutent ouvertement de leurs autres engagements, des solutions peuvent être trouvées pour fournir un soutien et accomplir la tâche.

Heures de travail/flex-time

Dans les organisations Opale, on fait confiance aux gens pour travailler les heures dont ils ont besoin pour atteindre leurs propres objectifs. Il n'y a aucune obligation de surveillance des heures de travail, ni de pointage d'entrée et de sortie, ni d'horaire flexible. Dans certaines organisations Opale telles que FAVI et Sun Hydraulics, la journée de travail est toujours divisée en équipes, ce qui à peu près le temps que les collègues sont censés passer dans l'atelier, mais il n'est pas rare de voir un opérateur rester pendant le quart suivant pour terminer un travail parce qu'il sait que cela doit être fait.

En cas de besoin de renfort

Équilibrer les besoins de l'individu avec ceux de l'organisation n'est pas toujours facile. Par exemple, Morning Star a une haute saison pour la transformation des tomates, toutes les mains doivent être sur le pont. Si quelqu'un souhaite réduire ses heures de travail pendant les périodes de forte affluence, on attend de lui qu'il trouve une solution pour respecter les engagements qu'il a pris. Cette attente est le revers de la médaille de l'absence de fonction RH ou de planification. Un individu ne peut pas simplement déposer une demande et laisser quelqu'un d'autre se soucier de résoudre ce problème. Il / elle a toute liberté pour trouver une solution, mais tant qu'ils n'en ont pas trouvé une, ils sont liés par leurs engagements antérieurs.

Heures de travail and perspectives pour l'Opale

À l’avenir, il est probable que plus les gens s’engagent à des «fins personnelles» dans leur vie, plus leurs arrangements avec l’organisation seront flexibles. Il sera normal de prendre des engagements personnels en matière de travail indépendant, de travail à temps partiel ou de bénévolat. Il n'y aura pas besoin d'approbation. Une personne trouvera simplement un moyen de respecter ou de transférer ses engagements à un autre collègue et / ou d'explorer avec ses collègues les nouveaux rôles et engagements qu'elle pourrait assumer et qui ajouteraient de la valeur à l'organisation.

Foire Aux Questions

The regular meeting held to share personal commitments provides the forum for this to be aired with colleagues. If someone wants to reduce their working hours they are expected to find a solution to uphold the commitments they have made. He/she has full liberty to find a solution, but until they have found one, they are bound to their previous commitments. If a colleague continually needs to work fewer hours over a longer period of time, then this may well be raised by that person or other colleagues as part of a regular peer-based compensation and self-set salary process.

Sujets connexes

Notes et references